• Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)

    Nous poursuivons notre exploration des îles de la grammaire. Si ce n'est pas encore fait, je vous invite à découvrir le projet ici, puis notre première escale  afin de mieux profiter du voyage avec nous! Prenez place à bord, c'est parti!

    Deuxième escale: la maison de la Nommeuse

    La lecture


    Jeanne et Thomas partent à la découverte de l’ïle; ils visitent tout d’abord le marché des mots et découvrent qu'il existe dans ce pays d'étranges commerces: l'ami des poètes et de la chanson, l'appeleur de plantes et poissons, le magasin d’étymologie, celui pour les mots d’amour…

    Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)



    Leurs hôtes les emmènent ensuite en pirogue dans un village déserté: ici vivaient des gens qui ne parlaient plus , or les choses que l’on n’appelle pas cessent d’exister (ce passage me fait toujours penser à la Novlangue de 1984).

     



    Les enfants (les miens, pas les personnages du livre) ont été très étonnés d’apprendre que 25 langues meurent chaque année, faute d’être parlées, ce fut l’occasion d’aborder les notions de langues vivantes / langues mortes, en évoquant notamment les racines latines du français (ça tombe bien, c'est aussi au programme officiel EN)

     



    Le lendemain, Monsieur Henri emmène Jeanne et Thomas chez une mystérieuse vieille dame aux étranges pouvoirs: elle redonne vie aux mots rares et oubliés. C’est: la nommeuse.

    Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)

     

     

    J’aime beaucoup ce passage, je le trouve très poétique, paisible, un brin mélancolique… Les mots qui ressuscitent et disent merci sont tellement attendrissants… Et c’est un peu triste en même temps: ici la personnification marche à fond, on ressent une certaine compassion à imaginer ces petits mots abandonnés et oubliés, on les imagine recroquevillés dans un coin à attendre qu’enfin quelqu’un les nomme… (bruit des violons, soupirs, larmichette, on passe à la suite)

    Très impressionnée par cette rencontre, Jeanne décide de découvrir chaque dimanche soir des mots nouveaux dans le dictionnaire pour les ramener à la vie.



    Et, du coup: nous avons décidé d’en faire autant!



    Les enfants ont l’habitude de travailler à partir de leur dico junior… Nous avons donc commencé par là, et joué à prendre des pages au hasard et ils ont constaté avec surprise qu’à chaque page il y avait des mots qui leur étaient inconnus.

    Puis, je leur ai sorti mon gros Robert de compèt'.

     

    Ce Robert aussi veut t'emmener en voyage, par contre je sais pas jusqu'où ça peut te mener.



    Non pas celui-ci…

     

    Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)


    Oui voilà, c’est lui!

    Et là, c’est même plus impressionnés qu’ils étaient, je pense qu’ils ont ressenti une sorte de vertige lexical. Mais ça a été positif, on est très vite passé de « y a trop de mots en vrai, on pourra jamais tout connaitre!» (oui, ça c’est sûr… mais c’est pas grave) à « han trop bien, ça en fait plus à découvrir!» (Ouf, la positive attitude a repris le dessus!)

    Et on en a trouvé des bien sympas, on les choisissait au hasard et on essayait de deviner leurs définitions (la cochylis est-elle une recette de chili?)(la réponse est non, heureusement, beurk!).


    En passant on s’est aperçu que même certains mots connus avaient des définitions ignorées (coco par exemple)(point objectif pédago: approche de l’homonymie et de la polysémie CHECK!)

    Puis nous avons mis tout ça en dessin.

    Petit regret cependant car Poussinette s’est attachée à reproduire les illustrations du livre et j’aurais préféré qu’elle me livre sa vision personnelle de la vieille dame. Elle a encore du mal à se détacher de cette idée qu’il y a UNE bonne réponse et que les autres sont mauvaises (merci l’école). Du coup ça a parasité leur imagination, leur créativité et le rendu n'est pas à la hauteur de ce qu'ils ont produits lors de l'escale précédente. Je vais devoir veiller mieux à mes incitations désormais…

    Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)

    Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)

    Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)



    Notre prochaine excursion nous emmènera dans la ville des mots, où nous apprendrons à découvrir la nature de chacun d’entre eux. Profitez bien du week-end, et à bientôt!

    Notre voyage sur les îles de la grammaire (2)

     


     

    Enregistrer

    « Leçon de choses: les champignons[Organisation IEF]: notre planning du 9 au 15 novembre 2015 »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Novembre 2015 à 07:27

    Vraiment sympa ce voyage. Peut-être pas encore sa vision personnelle, mais ça viendra, la grammaire est déjà vue autrement. ;)

      • Lundi 9 Novembre 2015 à 08:17

        Oui, tu as raison, je suis moi-même tellement enthousiaste que je suis trop pressée de leur faire partager. C'est à moi d'être patiente et de les laisser savourer. ^^

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :