• Notre choix pédagogique: Charlotte Mason

     

    La décision de se jeter dans l'aventure IEF était prise, et après, qu'est-ce qu'on fait? Rêver d'une belle salle de classe à domicile n'était pas le tout. Le problème le plus urgent à régler c'était: qu'y ferait-on et comment?

    LIRE LA SUITE SUR pouloucoq.blogspot.fr 

     

     

     

     

     

    Enregistrer

    « Blogs de familles IEF[Living book]: La Grammaire est une chanson douce »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    lisakili
    Mardi 6 Octobre 2015 à 13:37

    Merci pour cet article éclairant :)

    Nous aussi nous découvrons cette pédagogie avec grand plaisir !

    Je dois avouer que nous piochons un peu partout pour répondre aux besoins de nos enfants,

    c'est que j'aime particulièrement avec l'IEF.

    Je ne suis qu'au début de cette pédagogie, je suis très enthousiaste !

      • Mardi 6 Octobre 2015 à 22:13

        Mais de rien! Tu as trouvé le mot juste: l'enthousiasme! C'est aussi l'état dans lequel je suis depuis quelques temps, et je suis ravie si je peux le communiquer!

    2
    Mardi 6 Octobre 2015 à 14:05

    J'aime beaucoup ton article, qui est en 10 points une très belle présentation de CM.

    Hop !!! Je le met dans mes favoris pour le relire de temps en temps. Merci :-)

      • Mardi 6 Octobre 2015 à 22:14

        Merci beaucoup! Pas facile de se lancer, ton commentaire est très encourageant.

    3
    Marine
    Mardi 6 Octobre 2015 à 23:37
    Magnifique article qui me fait connaître une nouvelle méthode pédagogique ! Je m'informe sur l'IEF, mon compagnion ayant peur de la désocialisation... Alors je m'informe
      • Mercredi 7 Octobre 2015 à 08:11

        Ha oui, la fameuse désocialisation, ça m'a fait peur aussi ça, d'autant plus qu'on vit en rase campagne... Et puis à la réflexion, ils ont des activités sportives, on fait plus de sorties donc plus de rencontres, ils ont des cousins cousines, des amis dans le village, on a gardé contact avec les anciens camarades de classe, nos propres amis ont des enfants. Je me dis que ce qu'ils perdent en quantité, est compensé par la qualité des échanges et que ceux-ci sont choisis, non subis, et que ce n'est pas plus mal. Nous verrons avec le temps, mais a priori je pense que ça va.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :