• Comment expliquer son choix pédagogique à ses proches?

    Un article du blog Simply Charlotte Mason qui m'a fait sourire et réfléchir:

    Explaining the Charlotte Mason Method to Your Relatives

    --> comment expliquer ce qu'est la méthode Charlotte Mason à ceux qui vous entourent?

    Réponse sur pouloucoq.blogspot.fr

      

     

     

     

     

     

     

    « Notre voyage sur les îles de la grammaire (3)[Living books] Règne de Louis XVI et Révolution Française »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 10:23
    Dame Ambre

    Jusqu'à présent, je rencontre un phénomène intéressant (mais qui ne me prépare pas au contrôle académique) : notre entourage nous a répondu "on vous comprend" directement, à la médiathèque personne n'a fait de réflexion, ni le gars de la chaudière, rien, personne. Soit ils sont hyper réservés, soit ils s'en fichent mais dans tous les cas, personne n'a rien dit. Nous sommes perplexes.
    Du coup la seule fois où j'ai eu une réflexion désagréable, je n'ai pas su quoi répondre ^^'

      • Jeudi 26 Novembre 2015 à 07:37

        Avec un peu de chance, l'inspecteur sera tout aussi réservé...

        Je n'ai jamais eu de réflexion vraiment désagréable tout juste surprise ou un poil dubitative mais rien de méchant. Mais tu me fais penser qu'il vaut peut-être mieux préparer quelques arguments bien sentis, juste au cas où.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 25 Novembre 2015 à 13:48

    On ne m'a pas encore demandé pourquoi ma fille n'était pas à l'école (elle a deux ans et demi), mais on m'a déjà dit (ou plutôt à ma puce)
    - "Alors!!! c'est l'école l'an prochain!!!"
    et là, grand blanc... et timidement (oui, encore un peu timidement selon l'auditoire).
    - "En fait, non"
    Là, petit blanc, suivi d'un éclair de compréhension, et généralement (sauf cas rare d'intoxication massive à la pseudo-socialisation supposée de l'école) :
    - "Ho, vous la gardez avec vous un peu plus longtemps, vous avez bien raison, ils ont le temps de grandir et d'aller à l'école, en CP" (et si vous avez la "chance" de tomber sur un des 99% de la population mal informée la phrase se termine par :) "quand ce sera vraiment obligatoire..."
    Là, deux solution : je n'ai pas le temps/l'envie de polémiquer et j'acquiesce d'un air distrait (je suis nulle pour mentir :p )
    ou... je me lance!
    - "En fait, on ne va pas la scolariser... tout court. L'instruction est obligatoire de 6 à 16 ans, l'école ne l'est pas, c'est un mode d'instruction parmi d'autres, et nous on en a choisi un autre."
    Là, au choix, curiosité, ou yeux écarquillés comme devant le pire des films d'horreur, et toujours la même question à une nuance près :
    - "Comment ça?"
    Et là, pareil, vite, trouver les bons mots pour convaincre en 45 secondes chrono que nous ne sommes pas juste des allumés fou furieux... Je suis plutôt axée pédagogie Montessori (même si en fait je pioche tout ce qui me plait ;) ). C'est un peu comme vous : quelques phrases sur la pédagogie Montessori, le fait que cette pédagogie a cent ans et a fait ses preuves, et pour ne rien gâcher le fait que moi même j'en ai bénéficié en maternelle (coup de bol, une instit d'avant garde)... et mon regret que l'école ne respecte rien chez l'enfant : ni le rythme biologique, ni le rythme d'apprentissage, ni les intérêts, ni les "méthodes qui marchent", ni la personnalité, ni le plaisir d'apprendre (là en général l'auditoire approuve, à moins de tomber -pas de bol- sur le genre d'instit que vous avez décrit... mais ça ne m'est pas encore arrivé!). L'école Montessori qui excelle dans ma région est loin, même pas dans mon département, et il y a bien sûr le coût... Petite pirouette pour expliquer que tout de même nous ne faisons pas n'importe quoi, puisque je suis des stages de cette pédagogie, et que quand même, papa est habilité à faire cours en fac, alors bon, le primaire, y'a quand même pas de quoi se fouler un orteil quand on regarde finalement le contenu du fameux "socle"...
    Si l'auditoire est conquis, parfois, on peut jouer les prolongations et discuter en détail de la notion d'ateliers, du fait qu'un enfant motivé avec une pédagogie qui s'adapte à son rythme prend une avance phénoménale sur ses petits camarades scolarisés (vive le plaisir d'apprendre qui change tout!) tout en ayant un temps fou pour vivre sa vie d'enfant, faire des activités ou avoir une vraie vie associative (hop torché au passage l'objection sur la socialisation!), et on laisse avec un peu de chance un papa ou une maman en pleine réflexion... Et comme on dit par chez nous : "l'IEF, si vous commencez à penser à le faire, c'est souvent déjà "foutu", vous allez le faire..."  (forcément, vous allez peser le pour et le contre, vous renseigner, et trouver tellement plus de raisons de le faire que votre raison initiale.... ;) )

      • Jeudi 26 Novembre 2015 à 07:55

        Merci pour ton témoignage, vraiment très intéressant...yes

        Du coup, ça me fait penser que, en effet, il y a eu cette période où mes petits étaient vraiment tout petits, et où notre entourage nous harcelait pour qu'on les mette en crèche / nourrice / garderie /école dès deux ans... Pour la socialisation, faut pas qu'un bébé reste avec sa mère sinon il ne s'éveille pas, soit disant.

        Montessori est "relativement" connue dans mon coin, mais mal compris... les gens m'en parlent parfois, quand je leur parle de Charlotte Mason j'ai le droit à un petit "c'est un peu comme Montessori, z'en ont parlé l'autre jour à la télé" en mode tout fier moi aussi je m'y connais t'as vu?, mais tout ce qu'ils en retiennent c'est "les gamins sont en autonomie, ils font ce qu'ils veulent quand ils veulent"... (Heu... Nan, c'est pas tout à fait ça...) Et en fait, je crois que dans ces cas là c'est plus ardu encore: expliquer les subtilités et nuances d'un concept à quelqu'un qui est persuadé de déjà maitriser le truc, c'est vraiment une lutte, faut déjà déconstruire tous leurs préjugés avant de repartir sur de bonnes bases.

        J'adore ta conclusion, je m'y retrouve totalement! Quand j'ai commencé à y réfléchir, je ne pensais plus qu'à ça H24 et ça a fini par sembler tellement évident! Impossible de renoncer, il fallait qu'on se lance!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :